dimanche 12 juin 2016

Citoyens-nes pour la justice publique (CJP), ce jeudi, 14h00, Palais de Justice, Bourg- de- Four, bâtiment A, rez salle A2

Chers Membres, Militants-tes et Sympathisants-tes,

L’invitation pour l’assemblée générale de la CJP du 26 mai 2016 a porté ses fruits. Il y avait 22 militants-tes  et/ou victimes de la justice genevoise qui se sont déplacées pour l’occasion. La petite salle Albert Jacquard qui avait été réservée était pleine à craquer. C’est un signe que quelque chose ne va pas dans notre République et ce quelque chose est très important puisqu’il s’agit du fonctionnement  de la Justice genevoise, dont le Parquet est actuellement dirigé par un avocat d’affaires PLR, un ancien secrétaire général du parti d’extrême droite Vigilance,  qui n’hésite pas à violer la loi, car il se croit intouchable. Jusqu’à quand ?

En annexe, nous vous faisons parvenir le procès verbal de l’assemblée générale du 26 mai qui fait état de nos luttes en 2015-2016.

A très court terme, soit le jeudi 16 juin à 14h, Palais de Justice, Bourg- de- Four, bâtiment A, rez salle A2, je dois me défendre comme lanceur d’alerte au Tribunal de police contre une ordonnance pénale de Olivier Jornot, me menaçant d’un mois de prison ferme si je ne paye pas une amende de 1200 frs pour diffamation envers en gendarme. Votre présence est souhaitée pour ceux et celles qui le peuvent car une présence importante de soutien populaire peut pousser les juges à plus de rigueur, d'objectivité et d'impartialité.

Sur demande de mon avocat Me Jacques Emery, le Tribunal de police a accepté mes deux témoins- ce qu'avait refusé le PG Olivier Jornot- qui vont faire des révélations fracassantes. Le policier accusateur,  risque de se retrouver en qualité de complice protecteur d’une proxénète roumaine qui avait organisé pendant de longues années, un trafic d’esclavage sexuel de jeunes filles roumaines attirées à Genève par des mensonges, à qui elle séquestrait l’argent de la prostitution et qu’elle faisait battre par un malabar d’un clan mafieux roumain, qu’elle faisait passer pour son frère,(et elles pour des cousines) si elles se révoltaient.

Une association ayant aussi besoin d’argent pour ses frais courants de communication et de publicité, tout le travail étant bénévole et sans subventions pour rester indépendants, nous vous envoyons un bulletin de versement pour nous aider à remplir notre mission  si vous pensez que notre engagement est utile : 30- 60- ou 100 CHF pour un soutien appuyé
Nous avons ouvert un compte à la banque coopérative Raiffeisen No. CH30 8018 1000 0095 5534 4


Avec nos cordiales salutations militantes.

                                                                                   Pour le comité :  Pierre Pittet, Président.
Association
Citoyens-nes pour la justice publique (CJP)
Maison des Associations
Rue des Savoises 15
1205  Genève
tél : 079 349 59 25

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire